Dena Foundation For Contemporary Art
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Exhibitions & events Most recent events

 

Primavera 2
au Cneai – Centre national éditions art image, Ile des Impressionnistes – Chatou, Paris

Une exposition des artistes résidents de la Promotion Hannah Ryggen 2013
par Valentine Meyer et Andrea Fam (SG)
Avec Riccardo Banfi (IT), Alessandro Di Pietro (IT), Paolo Parisi (IT), Bruce Quek (SG), Laura Stancanelli (IT), Melissa Tan (SG)

Inauguration samedi 16 novembre à partir de 13h

Avec le soutien du National Arts Council of Singapore, de la Ville de Milan, du Museo Riso de Palerme, du MARCA et de la Provincia di Catanzaro et du Centre International d'Accueil et d'Echanges des Récollets

Primavera évoque bien-sûr le printemps et aussi les (re)-commencements. Qu’est ce qu’être un artiste qui recommence ailleurs ? Comment habiter un espace où je ne fais que passer sans tomber dans la standardisation ? Comment intégrer le lieu d’accueil et créer mon propre chemin à l’intérieur d’une forêt de signes étrangers ? Comment manipuler l’iconographie pour sortir de mon propre folklore ? Comment Paris me met en mouvement ? Comment procéder à l’élagage, au tanscodage, à la traduction ? Au terme du processus de leur résidence, nous découvrons avec intérêt que la traduction imaginée cette année par les artistes, pour leur première exposition à Paris, leur a souvent été inspirée par le son de la ville. Ils composent ainsi pour Primavera 2 un "soundscape " plastique et sonore de Paris.

Unlimited residencies - Samedi 16 novembre à 14h
Discussion publique et présentation de programmes de résidences d’artistes
Avec Sylvie Boulanger, Julien Carreyn, Andrea Fam, Fabrice Hyber, Valentine Meyer, Giuliana Setari Carusi, Nicola Setari, Otavio Schipper.

La multiplication intensive du nombre de résidences et leur diffusion géographique élargie en dehors des places habituelles de l'art encourage de nouvelles collaborations et réseaux, et reflète aussi un changement de la position de l' artiste et de la notion même de l'art. Si les résidences favorisent les croisements entre pratiques artistiques et sociales, le concept lui a rarement été, en France, le sujet d'une enquête critique. "Unlimited Residencies" sera ainsi l'occasion d'une discussion ouverte entre artistes et directeurs de résidences sur l'évolution, le statut et les effets sur les oeuvres nés de l'expérience vécue en résidences.

 

Riccardo Banfi témoigne, par ses photographies, de la scène musicale électro parisienne. Il chorégraphie la scénographie pour en traduire l'énergie et nous donner envie de danser dans un lieu non prévu à cet effet. Né en 1986, Riccardo Banfi est diplômé en arts visuels de l'IUAV de Venise. Il photographie, filme et met en scène avec justesse ce qu'il aime et connaît le mieux : la jeunesse, le clubbing et la scène électro en Europe. Parmi les lieux où son travail a été exposé : Fondazione Bevilacqua La Masa (Venise); Casa dei Tre Oci (Venise), Agora (Berlin), Festival International du Court métrage de Genève (Genève); LOOP Video Art Festival (Barcelone). Il a été résident à la Fondazione Bevilacqua La Masa (Venise) en 2012.

Alessandro di Pietro livre des images performatives, aliens difficilement reconnaissables du film de Gaspard Noé "Enter the Void". Minutieusement, il mesure et scanne les images, une par une sur son écran d’ordinateur portable. Né entre 1988 et 1993, Alessandro di Pietro vit et travaille à Milan. Diplômé avec mention de l'université des Beaux Arts de Brera, il s'intéresse aux monstres, à l'invention de normes et à leur diffusion. Il a créé par exemple, un outil de mesure dont la forme est inspirée d'un accent circonflexe. Pour la dernière édition de Documenta, il réalise un faux catalogue. Pendant quatre jours, il dérobe les images des œuvres en les scannant à la volée. L'aspect du livre est identique au guide officiel mais aucun visuel des œuvres ne permet de les identifier. Expositions personnelles à Berlin à VBM 20.10 Contemporary Arts and Design, à la Courtesy Mud Art Foundation à Milan, à LEO’s Gallery, Monza (sélection).

Andrea Fam se définit comme curatrice et comme artiste dans un second temps. Ses deux pratiques se nourrissent des mutations du paysage socio-politique. Elle est aussi assistante-stagiaire au département des expositions de La maison rouge où elle a participé au montage de l'exposition "Le théâtre du monde" par Jean-Hubert Martin. Née en 1987, elle est diplômée avec mention du Collège Saint Martin en "Critique, communication et commissariat d'exposition". En 2013 elle a crée BAN-FAM, un atelier en collaboration avec Vanessa Ban. Dans le cadre de BAN-FAM, elle est curatrice et conceptrice design pour l'art et la culture. BAN-FAM a participé à l'exposition collective Not Too Far Away at 2902 Gallery (SG) et a récemment bénéficié d’une exposition personnelle 1 Dimensional Society, à l' Institute of Contemporary Arts Singapore (SG); l'exposition était un hommage au texte d'Herbert Marcuse L'homme unidimensionnel.

Paolo Parisi crée un éphéméride à partir de ses peintures. Chaque jour, il peint des cartons d’invitation, qu’il superpose à des photographies prises avec son smartphone. Ses aplats de couleur nous invite à projeter un nouvel espace entre peinture et architecture, intime et collectif. Né en 1965 à Catana, Paolo Parisi vit et travaille à Florence où il est l’un des cofondateurs de l'espace d'exposition "Base / Progetti per l’Arte”, géré par des artistes. Pour lui "l'art se vit comme un acte cognitif à travers ses différents matériaux et procédés. La variation de la perception et la formation d'un point de vue personnel sont des éléments fondamentaux de mon travail. Au départ j'ai exploré la peinture comme le fondement de mon travail, elle devient une liaison entre la peinture et la sculpture, le mélange des deux trace les perspectives d'une géographie collective et élémentaire." Son travail a été présenté au RISO | Museum of Contemporary Art, Palermo; Brodbeck Foundation, Catania; Contemporary Art Center Luigi Pecci, Prato. Städtische Galerie im Lenbachhaus, Munich; Quarter| Centroproduzione Arte, Florence; G.C.A.C. Castel San Pietro Terme; Neon, Bologna; Aller Art, Bludenz; XIV International Sculpture Biennale, Carrara; M.A.C.R.O., Rome; Korean Design Center, Seoul; Cultural Italian Institut, Tokyo; Museum of Fine Arts, Hanoi; White House, Singapore; Marella Gallery, Beijing; Galleria Civica Montevergini, Siracusa.

Bruce Quek travaille pour la première fois sur le son des lumières de la ville, dont il transcode les images dans une projection d’une carte nocturne du ciel. Il enregistre les bruits urbains, diminue leur degré de familiarité, donnant l’impression qu’elles sont enregistrées depuis des étoiles par la NASA. Pour palier au fait qu’il ne soit plus possible de voir les étoiles en ville, il en invente de nouvelles à partir des lumières urbaines, créant ainsi un nouvel espace de projection mental. La subtilité de son travail vient du fait que l'on ne saurait affirmer la nature de ce qu'il nous montre. Né en 1987, Bruce Quek vit et travaille à Singapour. Diplômé des Beaux-Arts (avec mention) au Lasalle College, son travail a notamment été exposé au SAM 8Q (Sg) et à Substation (Sg). Il s'intéresse aux systèmes d'informations, conférant aux nouveaux comportements qu'ils génèrent une fascination presque malsaine.

Laura Stancanelli se concentre sur notre capacité à écouter. Elle place des enceintes dans un pan de mur troué évoquant ainsi le fait que la parole, les voix dans leur diversité, ont pour fonction de détruire les murs d'indifférence des grandes villes. Née en 1982 à Catania, elle a étudié à l'académie des Beaux-Arts de Rome (design) puis de l'Académie des Beaux-arts de Pérouge et de Catanzaro. Elle a travaillé comme bénévole dans des coopératives et des centres de réinsertion de la région calabraise, et ainsi pu mettre en pratique à travers ses performances et installations ses interrogations sur ce qui tisse du lien social.

Melissa Tan, est dessinatrice et sculptrice sur papier. Pour la première fois, elle a imaginé et construit trois boîtes à musique. Elle a découpé des rubans de papier d'après des relevés de pierres dans Paris, d'où leurs titres. Née en 1990, Mélissa Tan, diplômée (avec mention) des Beaux arts du Lasalle Collège de Singapour. Elle a une prédilection pour le thème de l'éphémère, par exemple dans la formation de cristaux et les transformations du paysage. Ses œuvres ont notamment été exposées au SAM 8Q et à l'Institute for Contemporary Art de Singapour. Elle a récemment participé à l'émission TV de OKTO "Watch this space".


Infos pratiques

cneai =
Ile des impressionnistes  
Hameau Fournaise, 2 rue du Bac, 78400 chatou  
www.cneai.com  t.+ 33 (0) 139524535  

Accès cneai =

En RER A : (direction Saint-Germain-en-Laye), station Rueil-Malmaison, sortie Rue des deux gares.
Direction Chatou par le pont.
, à droite sur le pont, direction Île des Impressionnistes.
En voiture : depuis la Porte Maillot, A86 direction Saint-Germain-en-Laye,
 sortie Chatou, à droite sur le pont, direction Île des Impressionnistes, Hameau Fournaise.



En Autolib' : 2 stations à moins de 1000 mètres:

8 avenue Edouard Belin, 92500 Rueil-Malmaison et 98 avenue Albert 1er, 92500 Rueil-Malmaison.